Nathalie Brisson

 

Planificatrice financière

514-830-7765

Notre mandat depuis mars 2015, offrir aux organismes sans but lucratif une vitrine sur le Roussillon

ÉLECTION 2018

CANDIDATS

COMMUNIQUÉS

2 octobre 2018 - Résultats

 

21 septembre 2018 - Un Québec plus prospère et plus vert

 

21 septembre 2018 - Le parti Québécois veut décongestioner les routes!

 

19 septembre 2018 - Plus de pouvoirs, plus de leviers pour nos régions

 

17 septembre 2018 - Plus de véhicules électriques pour un Québec plus vert

 

16 septembre 2018 - Un commerce en ligne plus efficace et équitable

pour soutenir les détaillants face aux défis du 21e siècle

 

15 septembre 2018 - Une formation adaptée aux besoins de main-d’oeuvre

 

14 septembre 2018 - De la parole aux actes : une véritable relation de partenariat tournée vers le 21e siècle

 

14 septembre 2018 - Le parti Québécois, c’est le parti de la santé!

 

13 septembre 2018 - Réaction au cadre financier déposé par le Parti Québécois : Sérieusement ?

 

13 septembre 2018 - Invitation à un cocktail de financement dans La Prairie

 

12 septembre 2018 - Un cadre financier solide, équilibré et complet pour faciliter la vie des Québécois

 

11 septembre 2018 - Les transports en commun gratuits pour les étudiants et les aînés et simplifiés pour tous les usagers

 

10 septembre 2018 - De nouvelles solutions pour répondre au défi de rareté de main-d’oeuvre

 

9 septembre 2018 - Plus de soutien pour les proches aidants

 

8 septembre 2018 - Stationner gratuitement ou à faible coût dans nos établissements de santé

 

7 septembre 2018 - Des CHSLD mieux adaptés, des aînés mieux accompagnés

 

29 août 2018 - Début de campagne en force pour Alain Therrien et le Parti Québécois

 

29 août 2018 - Débat du milieu communautaire en Montérégie - 6 septembre

 

10 août 2018 - Biographie Marcelina Jugureanu

 

11 sp10 août 2018 - Marcelina Jugureanu,

 

 candidate libérale dans la circonscription de Sanguinet

 

20 juillet 2018 - De la grande visite dans la circonscription de La Prairie

 

28 juin 2018 - Le Parti Québécois de La Prairie se prépare pour la campagne électorale

 

26 juin 2018 - Événement de financement du Parti Québécois de La Prairie en vue de la campagne électorale

 

 

Réaction au cadre financier déposé

par le Parti Québécois : Sérieusement ?

 

Québec, le 13 septembre 2018 – Le cadre financier déposé aujourd’hui par le Parti Québécois s’appuie sur des bases fragiles. Il repose essentiellement sur des sources de financement peu réalistes : une récupération hypothétique de 1,5 G$ par année sur la rémunération des médecins et l’espérance de récupérations fiscales de 3 G$.

 

En effet, le Parti Québécois fait des promesses en l’air en assurant d’aller chercher des économies sur le salaire des médecins – rappelons qu’à ce sujet, la Coalition Avenir Québec a reculé sur son engagement et n’a pas précisé un montant dans son propre cadre financier. Ces sources de financement très hypothétiques ne permettront pas de financer les dépenses annuelles liées à leurs engagements. À ce titre, il est important de souligner que malgré les apparences trompeuses, le Parti Québécois s’avère le parti le plus dépensier après Québec solidaire, avec un cadre financier faisant état de dépenses annuelles de 3 G$ à terme.

 

Nous notons toutefois que le Parti Québécois se rallie à notre façon de faire et fait maintenant lui aussi le choix d’utiliser la réserve de stabilisation, et ce après s’y être opposé lorsque nous y avons eu recours dans le dernier budget. Nous notons également que ce cadre présente de manière assez complète le coût des engagements du Parti Québécois, contrairement à la Coalition Avenir Québec.

 

Fait troublant, et ce malgré le cautionnement d’experts indépendants, le cadre financier du Parti Québécois semble comporter une erreur assez grossière en omettant de calculer l’impact de l’utilisation de la réserve de stabilisation sur la dette brute du Québec. Cette omission a comme incidence de sous-estimer le montant de la dette et donc le coût des paiements d’intérêts sur la dette. Il s’agit d’une erreur quelque peu surprenante qui soulève des interrogations sur la crédibilité de l’exercice au complet, incluant la validation par des experts.

 

Cous nous interrogeons par ailleurs sur l’indépendance des experts sollicités par le Parti Québécois pour valider son cadre financier. En effet, M. Jean-Denis Garon se déclare être « un grand ami » des architectes de ce cadre, Nicolas Marceau et Alain Therrien.

 

En terminant, nous condamnons fortement ces orientations budgétaires.

 

Parti libéral du Québec